powered_by.png, 1 kB
Accueil arrow La vie sur l'eau arrow Un mode de vie "nomade" ?
Un mode de vie "nomade" ? Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 7
FaibleMeilleur 
Écrit par Cécile   

vivre sur une penicheLes pénichards sont parfois mal considérés par les « terrestres » qui les assimilent facilement à des marginaux, voire à des SDF. Il faut dire que certains bateaux ressemblent parfois à des taudis.

Pourtant, ce ne sont en rien des nomades. Ils ont le statut des mariniers ou des forains. Les péniches (comme les roulottes) sont immatriculées et l’Administration impose la possession d’une boîte aux lettres permettant de recenser, taxer, verbaliser… les habitants de l’eau.

Posséder une maison mobile incite aux voyages, à se déplacer aisément pour le week-end ou les vacances. Changer de cadre en gardant ses meubles, assis sur sa terrasse en découvrant des paysages inconnus des automobilistes… Quoi de plus idyllique ?

Peniche navigation

Cependant, cette liberté doit être pondérée par la vitesse permise sur les voies navigables, entre 4 et 15 km/h, sans tenir compte du temps passé aux écluses. Le voyage Thuin-Liège nécessite une journée de navigation. En trois semaines de vacances, le pénichard ne va jamais bien loin… C’est pourquoi beaucoup deviennent sédentaires.

Déménager, suite à un changement d’emploi, par exemple, reste un avantage, bien que l’on soit forcément limité aux voies d’eau navigables et qu’il faille trouver un nouveau point d’accroche disponible.

 

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 Habitat Fluvial
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.