Brèves

Ce site est nouveau. Si vous avez des sugestions, n'hésitez-pas à écrire à Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir !
 
powered_by.png, 1 kB
Accueil arrow Tous les articles
Articles - News - Informations sur l'Habitat Fluvial
La disposition des espaces de vie
Les travaux d'aménagement
Moyennant quelques transformations, le logement du marinier et la cabine de pilotage sont utilisables.
L’espace offert à l’habitation étant immense, l’aménagement peut être à l’image d’une maison avec ses pièces en enfilade, desservies par un couloir ou celle d’un loft, laissant l’espace de la cale totalement libre. Lors de la conception du plan d’habitation, il faut prévoir les endroits où se trouveront les différentes pièces, ainsi que l’emplacement des différentes ouvertures vers la lumière extérieure.
Lire la suite...
 
Les critères de choix d'un bateau
L'achat

choix penicheQuel bateau choisir ? Vraie question…. Il faut réfléchir à l'usage du bateau….

Il est impossible de savoir quel bateau acheter et à quel budget sans en connaître sa fonction et son utilisation futures. En effet, la beauté ou le prix d’achat ne sont pas les critères premiers. Un bateau-logement n’aura pas spécialement la même superficie qu’un bateau-hôtel ou discothèque. L’emplacement du bateau sera également déterminant, les canaux et rivières d’Europe étant accessibles à des types de bateaux différents.

Si l'un des buts, c'est la ballade, un 38 mètres n'est pas le plus conseillé : trop grand pour passer partout, trop peu maniable, trop gourmand en fuel (12 à 30 litres à l'heure dans le cas d'un moteur GM de 165 cv pour une vitesse moyenne de 6 à 15 km)…

Lire la suite...
 
L'histoire de l'habitat flottant
La vie sur l'eau

habitat flottantL’habitat flottant n’est pas un phénomène nouveau. En effet, il était déjà pratiqué il y a plus d’une centaine d’années, voire même avant, par des peintres et des artistes. Déjà, au milieu du XIXe siècle, le peintre Charles-François Daubigny se fit construire Le Botin, une péniche dans laquelle il vécut et travailla tout en explorant la Seine. En 1877, Robert Louis Stevenson traça la première carte de son Ile au trésor à bord de sa péniche parisienne Les onze mille vierges.

Au début du XXe siècle, le futur maréchal français Joseph Joffre se fit aménager une péniche sans moteur, qu’il amarra près de l’écluse de Bougival, en Ile-de-France. Il y vécut pendant et après la Grande Guerre. Il y installa son bureau, qu’il relia même par une ligne téléphonique à l’écluse.

Lire la suite...
 
Les parois latérales
Les travaux d'aménagement

La paroi d’acier peut en dérouter plus d’un. En effet, il n’est pas possible d’y cheviller quoi que ce soit. Il faut soit souder des pattes, soit percer les membrures pour y visser les supports des cloisons.

La couche d'isolant étant installée, il faut entamer le vaigrage ou doublage intérieur des coques. Les vaigres sont les planches ou les panneaux de bois qui composent les parois latérales de la péniche. Elles se placent à distance des membrures, pour laisser l’espace nécessaire à l’isolant et aux conduites techniques, ainsi que pour pouvoir être posées verticalement. Elles doivent être amovibles afin de pouvoir accéder aux différents câbles et tuyaux encastrés.

Il existe également des panneaux de bois composites comportant isolation, doublage et gaines électriques. Les fenêtres industrielles s’y posent facilement, car les épaisseurs correspondent. Ils sont vite mis en place. Les meilleurs ont un bardage en bois imputrescible, comme le cèdre rouge.

 
Le choix du gabarit
L'achat
osakaEn Belgique, les péniches les plus fréquemment utilisées pour l’habitation sont les freycinets qui permettent la navigation sur la majeure partie du réseau européen. Elles disposent d’un volume de cale de 150m2, permettant un aménagement sur un niveau et demi, voire deux en surélevant les denbords . Toutefois, la freycinet étant un bateau trop long pour naviguer sur le canal du Midi, les péniches les plus répandues en France pour l’habitat et la navigation sont les bateaux hollandais, plus courts : tjalks, spits et luxemotors.
Le point le plus haut d’une péniche destinée à voyager ne doit cependant pas dépasser 3,40 mètres au-dessus du niveau de l’eau, faute de quoi elle ne passera pas sous la majorité des ponts.
Lire la suite...
 
Les travaux sur la coque
Les travaux d'aménagement

FavoriseGénéralement, le matériau utilisé est l’acier. Il existe deux types de coques : rivées et soudées. Actuellement, on ne fabrique plus de coques rivées, la soudure étant moins vulnérable à la corrosion. Mais l’aspect ancien, donnant un cachet esthétique supplémentaire à une péniche, explique l’attrait important pour les coques rivées.

Une peinture impeccable n’est possible qu’en sablant une coque soudée, mettant à nu le métal et permettant une surface parfaitement lisse. Par contre, ce processus est fortement déconseillé pour une coque rivée. Cela pourrait donner du jeu aux rivets, collés grâce aux couches successives des peintures précédentes.

Lire la suite...
 
Le réseau belge des voies navigables et ses gestionnaires
La vie sur l'eau

reseau voies navigablesLe réseau belge des voies navigables, d’une longueur totale de 1 532 km, peut être schématisé comme suit :

Lire la suite...
 
Immatriculation des bateaux en Belgique
Les démarches administratives

L’immatriculation des bateaux est effectuée par le service suivant dépendant de l’Administration du Cadastre, de l’Enregistrement et des domaines du SPF Finances :

Conservation des hypothèques maritimes et fluviales
Frankrijklei 73
B-2000 ANVERS
Tél. : 03/ 234 08 20
Fax : 03/ 225 08 58
Courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

La conservation à Anvers est compétente pour toute la Belgique.

Lire la suite...
 
Le lestage
Les travaux d'aménagement
Un bateau vide s’enfonce de moins de 50 centimètres dans l’eau. Cela signifie que les pales de l’hélice sortent de l’eau, que la prise au vent est trop importante pour manœuvrer facilement et que le passage sous les ponts devient impossible. C’est pourquoi les mariniers naviguant à vide sont obligés de ballaster . Il faut donc enfoncer le bateau de 50 centimètres supplémentaires lors d’une transformation, et même avec d’immenses cuves d’eau, on est loin du compte. Il est donc nécessaire de lester le bateau. Il confère à la péniche une meilleure stabilité, l’empêche de tanguer démesurément et lui assure un tirant d’eau  convenable. Pour enfoncer une péniche de type freycinet d’un centimètre, il faut la charger d’environ 1,6 tonnes. En tenant compte des aménagements, il faut donc ajouter une moyenne de 60 à 80 tonnes de lest. Cela équivaut à acheter quelque chose sans intérêt, qui prendra de la place,  entre le fond du bateau et le plancher, et qui sera transporté pour rien. Il s’agit cependant d’une conséquence obligatoire au détournement d’une péniche de transport en habitation. Tous les lestages sont d’abord posés sur une couche de graisse (calfon), puis aspergés d’huile afin d’entretenir une atmosphère huileuse dans le fond de la cale. Cette technique permet aux matériaux de ne pas endommager la coque par frottements et de lutter contre la rouille.
Lire la suite...
 
Les budgets à l'achat
L'achat
En fonction de l’état, de l’âge et du type de bateau, ainsi que de sa destination, un budget sera défini. Mais le type de freycinet détermine déjà une catégorie de prix. La provenance ou non d’un chantier réputé (Plaquet, Van Praet…) influence le prix. Il existe également une nette plus-value pour les formes dites culs de poule, pointues à l’avant et rondes à l’arrière. L’année de construction détermine le style intérieur du rouf, les années 1920 et 1930 étant les plus réputées, donc les plus chères.
Lire la suite...
 
L'état du bateau à l'achat
L'achat

L’élément essentiel à vérifier est la coque, infiniment plus importante que les détails de décoration. Il s’agit de la structure de la future habitation. Si la coque est défectueuse, tout le reste en pâtira. La méfiance est de mise car les apparences sont trompeuses.

Généralement, les œuvres mortes, parties de la coque hors de l’eau, sont bien entretenues, contrairement aux œuvres vives, parties submergées, en mauvais état. Une certification très récente est un document fiable. Une coque en bon état certifié est une condition sine qua non à l’achat pour différentes raisons telles que l’obtention du certificat de navigabilité et de l’autorisation de stationnement ou la couverture du bateau par une compagnie d’assurances… A défaut, une mise en cale sèche est indispensable. Une fois hors de l’eau, les épaisseurs minimales de la coque seront vérifiées par un expert, c’est ce qu’on appelle le jaugeage.

Lire la suite...
 
Pourquoi voulez-vous habiter un bateau ?
La vie sur l'eau

Story-boat"Nous ne connaissons rien à ce type d'habitat ….. On aimerait savoir s’il y'a beaucoup d'inconvénients, s’il y a des avantages…"

Cette question se pose en amont, avant même de s'intéresser aux cotés pratiques de la chose…. On pourrait la traduire par « Pourquoi voulez-vous habiter un bateau ? » et donc vous pousser à regarder si les plaisirs que vous escomptez (beaucoup sont réels) valent à vos yeux le prix que vous les paierez...

Le prix n'est pas seulement financier, mais surtout à voir en termes d'investissement personnel : en fait on vit davantage un bateau que l'on ne vit dessus ! En d'autres termes, habiter un bateau implique de passer un temps infini à l'entretenir, le bichonner, le repeindre, le nettoyer.... La tôle, tout comme le bois se bouffe très vite si elle n'est pas entretenue constamment.
Un bateau mal ou carrément pas "soigné" se transforme à vitesse grand V en "tas de boue" ou en "poubelle flottante" ….. A partir de là, bonjour la galère !

Lire la suite...
 
Le stationnement
Les démarches administratives

Stationnement pénicheChacun peut s’amarrer pratiquement où bon lui semble. Mariniers et pénichards en vacances disposent d’une grande liberté d’amarrage. Mais il faut différencier le stationnement temporaire du définitif.

Les pénichards qui désirent s’installer à demeure sont, quant à eux, soumis à une législation plus stricte. Ils doivent obligatoirement disposer d’une autorisation de l’administration régionale où est situé le bateau. En Wallonie, il s’agit du Ministère de l’Equipement et des Transports (MET).

Lire la suite...
 
Le marché des péniches
L'achat

marche penichesTrouver une péniche ou une maison relève d’une même procédure. Il y a le hasard, les affiches en façade, les petites annonces dans les journaux ou sur Internet ou encore la visite de chantiers navals ou de grands ports fluviaux. Cependant, en ce qui concerne les petites annonces, il est préférable de consulter des revues spécialisées dans lesquelles les prix sont plus réalistes. Lorsque c’est possible, il est très intéressant de se faire accompagner par un batelier. Celui-ci connaît les bateaux et, d’un simple coup d’œil et quelques questions, est capable de savoir si le prix est raisonnable ou non.

Lire la suite...
 
L'isolation thermique et acoustique
Les travaux d'aménagement
Il est indispensable de réaliser une isolation thermique. En effet, cette grosse boîte de fer a tendance à surgeler l’hiver et à surchauffer l’été, la couleur de la bordaillle accentuant encore l’effet de four solaire. De plus, la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur d’une paroi provoque de la condensation, l’eau étant dangereuse pour le métal de la coque.
Dans un bateau, comme dans une maison, les déperditions calorifiques sont différentes suivant les endroits. L’isolation du plafond est prioritaire, ce dernier étant responsable de près de 50% des pertes. Néanmoins, aucune des autres surfaces (flancs, vitrages, sols) ne doit être négligée.
Lire la suite...
 
A quoi reconnaître un bateau en bon état ?
L'achat

bateau a vendreIl faut savoir que les bateaux, même logements, ne sont pas considérés comme des biens immobiliers et qu'ils peuvent donc être vendus ou achetés comme le serait  un vélosolex. En d'autres termes, le vendeur n'est même pas astreint à avoir un plan de sondage (rapport d'expertise) en cours de validité.... Gaffe aux requins de rivières et à tous autres nuisibles du même acabit qui cherchent le pigeon en leur vendant un "très beau bateau super nickel" alors qu'ils l'ont juste barbouillé de peinture neuve, histoire qu'il brille au soleil.... Les papiers du bateau, inscription de droits réels, commission de surveillance etc... sont à la charge de l'acheteur.

Le minimum est donc de ne pas hésiter à crapahuter sur, dans et autour du bateau pour vérifier par soi-même l'état de la coque. Il faut aussi exiger et étudier soigneusement le plan de sondage et l'attestation des travaux qui ont été effectués. Un plan de sondage a une validité maximale de 10 ans (moins si l'expert l'a jugé utile), il sera indispensable pour l'immatriculation du bateau et l'attribution éventuelle d'un emplacement par VNF. Le mieux est alors de négocier avec le vendeur une nouvelle levée sur cale avant l'achat ; ça vous permettra de voir et de faire inspecter votre coque de l'extérieur et vous donnera un certain laps de tranquillité relative vous permettant de vous consacrer à l'aménagement de la bête...

Lire la suite...
 
Les avantages et les inconvénients de la vie sur l'eau...
La vie sur l'eau

Paris PenichesLes avantages

Certains avantages ou, tout au moins, attraits pour ce mode de vie peu banal ont été cités précédemment. Il s’agit, entre autres, de l’incitation aux voyages qu’évoquent les bateaux, de la liberté et du calme qu’ils inspirent. Le cadre, et plus particulièrement l’eau, apportent cette sensation d’apaisement retrouvée lors des vacances. Il est également plaisant de profiter des rayons du soleil jusqu’au fond de la cale du matin au soir, puisque les péniches ne sont presque jamais amarrées les unes aux autres. Généralement, une prairie ou un bois s’étendent à proximité, renforçant le contact avec la nature. Les berges, peu fréquentées par les automobilistes, permettent aux enfants de jouer à l’extérieur en toute sécurité, si ce ne sont les risques engendrés par le cours d’eau lui-même

Lire la suite...
 
Les différents types de bateaux
L'achat
bateaux fluviauxIl s’agit ici d’une description très rapide de ce que l’on peut trouver sur le marché. En effet, il existe dans les quatre grandes familles post-citées des dizaines de types de bateaux désignés par leur fonction (marchandises, passagers, courrier…), par leur forme, par leur propulsion d’origine (voile, moteur, mixte), par leurs particularités (dérives, vitesse), par leur région d’exploitation (Frise, Flandres, Escaut) ou par leur ville d’origine.
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 33 - 50 sur 50
© 2018 Habitat Fluvial
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.