Brèves

Rejoignez-nous sur Facebook !
 
powered_by.png, 1 kB
Accueil arrow L'achat arrow L'état du bateau à l'achat
L'état du bateau à l'achat Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 19
FaibleMeilleur 
Écrit par Cécile   

L’élément essentiel à vérifier est la coque, infiniment plus importante que les détails de décoration. Il s’agit de la structure de la future habitation. Si la coque est défectueuse, tout le reste en pâtira. La méfiance est de mise car les apparences sont trompeuses.

Généralement, les œuvres mortes, parties de la coque hors de l’eau, sont bien entretenues, contrairement aux œuvres vives, parties submergées, en mauvais état. Une certification très récente est un document fiable. Une coque en bon état certifié est une condition sine qua non à l’achat pour différentes raisons telles que l’obtention du certificat de navigabilité et de l’autorisation de stationnement ou la couverture du bateau par une compagnie d’assurances… A défaut, une mise en cale sèche est indispensable. Une fois hors de l’eau, les épaisseurs minimales de la coque seront vérifiées par un expert, c’est ce qu’on appelle le jaugeage.

expertise sondage jaugeage coque peniche

Tableau des épaisseurs minimales de la coque, France (SIMON Michel-Paul, 2006, pp. 44) :

Longueurs maximales - Epaisseurs minimales - Fond et côtés - Angles
20 m    3 mm    3,5 mm
25 m    3 mm    3,9 mm
30 m    3,3 mm    4,3 mm
35 m    3,6 mm    4,6 mm
40 m    3,9 mm    4,9 mm
45 m    4,1 mm    5,2 mm
50 m    4,3 mm    5,5 mm
55 m    4,5 mm    5,8 mm
60 m    4,7 mm    6 mm

La rouille superficielle n’est pas dommageable, si ce n’est d’un point de vue esthétique. Il arrive que la coque de certains bateaux soit uniformément rouillée, ce qui ne l’empêche pas d’être saine. Au contraire, ces bateaux-là se vendent à un prix dérisoire, une repeinture complète pouvant leur faire tripler leur valeur.

Le vrai danger vient de ce qu’on appelle chancres ou nodules de corrosion qui se forment sur le métal. Il s’agit d’une sorte d’abcès apparaissant généralement en chapelet sous la ligne de flottaison  et pouvant perforer la coque. La solution à ce problème s’appelle le doublage, consistant à souder une tôle autour de la partie endommagée, garantissant une étanchéité parfaite entre les deux plaques.
Il existe une autre cause au mauvais état d’une coque : l’usure, due aux frottements qu’elle peut subir en rabotant les fonds rocheux ou les entrées d’écluses. S’ajoutent enfin les coups dus aux chocs : mauvais accostage, objets dérivants ou immergés…

La durée de vie d’une péniche est comparable à celle d’une maison. Entretenue régulièrement, c’est un achat à vie. On peut acheter sans hésiter une péniche de 1920 et y faire les réparations nécessaires.

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 Habitat Fluvial
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.