Brèves

Rejoignez-nous sur Facebook !
 
powered_by.png, 1 kB
Accueil arrow Tous les articles arrow La circulation sur les voies intérieures
La circulation sur les voies intérieures Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 5
FaibleMeilleur 
Écrit par Cécile   

Voies interieuresDepuis la nuit des temps, l’homme construit des bateaux. Déjà durant la préhistoire, il avait pris conscience que ce moyen de locomotion lui permettait, autant sur rivière que sur mer, de faire du commerce, d’explorer d’autres terres ou de gagner des guerres. L’eau est surtout un moyen pour les premiers hommes de transporter de lourdes charges sans aucun effort : l’eau les porte, le vent ou le courant les pousse. Cela va faire rapidement évoluer les techniques de construction. On a retrouvé des pirogues monoxyles vieilles de 6 000 ans , des radeaux en bois et des barques d’une capacité de 60 tonnes. Ces différents types d’embarcation étaient mus par halage humain ou animal, à l’aide de rames, d’une perche ou de voiles ou plus simplement par le courant.

 

En Gaule, la plus grande part du commerce des produits alimentaires et des matériaux se faisait par voie d’eau. Avant même l’arrivée des Romains, les techniques de construction de bateaux étaient fortement développées. A cette époque, il s’agissait déjà d’une alternative plus sûre et moins chère que le transport par voie de terre. Pendant la période gallo-romaine, le trafic commercial et la batellerie ont continué de prospérer. Et au Moyen-Âge, en France, 85% des marchandises étaient acheminées par voies navigables naturelles. Parfois, celles-ci étaient approfondies ou élargies.

Voici comment et pourquoi on creusa des canaux à travers l’Europe Occidentale, principalement en Belgique…
 
Suivant >
© 2018 Habitat Fluvial
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.