Le choix de la motorisation
Écrit par Cécile   
A l’achat du bateau, il vaut mieux mettre un peu plus pour avoir un moteur en état que de se lancer dans de grandes réparations ou dépendre d’un remorqueur pour tous ses déplacements. La remise en ordre du moteur doit se faire au chantier naval avant les travaux d’aménagement. Après, il ne sera plus possible de le sortir de sa cale. Ces moteurs sont généralement inusables.
Si un remplacement s’avère nécessaire, un moteur de camion, neuf ou usagé, est une bonne alternative.
Une puissance de 300 chevaux est une bonne base. Il existe néanmoins des moteurs plus puissants, mais ceux-ci sont plutôt destinés au transport commercial, car pour un conducteur occasionnel, une trop grande puissance rend les manœuvres et le passage aux écluses difficiles et délicats.