Les eaux usées
Écrit par Cécile   
La loi belge n’interdit pas le rejet des eaux usées dans le cours d’eau, mais tôt ou tard, la réglementation se durcira. Par esprit citoyen, autant que par prévention, une petite station d’épuration ou au moins une cuve de rétention sont à prévoir.
L’épuration s’effectue en deux phases : un pré-traitement anaérobie, suivi d’une épuration aérobie. Tous les effluents sont décantés dans la fosse de pré-traitement. Des rames de textiles sont immergées dans le compartiment de traitement où des bactéries épuratoires croissent sur des fibres non-tissées. L’apport d’oxygène augmente les performances du système. Durant la dernière phase, le chlore élimine les germes pathogènes. Ce dispositif contient une pompe de relevage indispensable pour le renvoi des eaux, ainsi traitées, au-dessus du niveau de l’eau. En fonction du nombre d'occupants, les prix varient entre 2 300 et 3 400 €. Certains utilisent un wc à broyeur, qui n’épure rien, mais qui rejette les déchets plus discrètement.

Les toilettes, douches et baignoires sont généralement installées sous la ligne de flottaison. Une station de relevage est donc nécessaire pour permettre l’évacuation des eaux usées en dehors du bateau, à moins de surélever tous ces équipements.