Brèves

Bienvenue sur le portail de l'habitat fluvial en Belgique ! Tongue out
 
powered_by.png, 1 kB
Accueil arrow Tous les articles arrow Par thèmes arrow L'achat arrow A quoi reconnaître un bateau en bon état ?
A quoi reconnaître un bateau en bon état ? Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 41
FaibleMeilleur 
Écrit par Patrick (La Favorise)   

bateau a vendreIl faut savoir que les bateaux, même logements, ne sont pas considérés comme des biens immobiliers et qu'ils peuvent donc être vendus ou achetés comme le serait  un vélosolex. En d'autres termes, le vendeur n'est même pas astreint à avoir un plan de sondage (rapport d'expertise) en cours de validité.... Gaffe aux requins de rivières et à tous autres nuisibles du même acabit qui cherchent le pigeon en leur vendant un "très beau bateau super nickel" alors qu'ils l'ont juste barbouillé de peinture neuve, histoire qu'il brille au soleil.... Les papiers du bateau, inscription de droits réels, commission de surveillance etc... sont à la charge de l'acheteur.

Le minimum est donc de ne pas hésiter à crapahuter sur, dans et autour du bateau pour vérifier par soi-même l'état de la coque. Il faut aussi exiger et étudier soigneusement le plan de sondage et l'attestation des travaux qui ont été effectués. Un plan de sondage a une validité maximale de 10 ans (moins si l'expert l'a jugé utile), il sera indispensable pour l'immatriculation du bateau et l'attribution éventuelle d'un emplacement par VNF. Le mieux est alors de négocier avec le vendeur une nouvelle levée sur cale avant l'achat ; ça vous permettra de voir et de faire inspecter votre coque de l'extérieur et vous donnera un certain laps de tranquillité relative vous permettant de vous consacrer à l'aménagement de la bête...

Qui plus est, nous n'insisterons jamais assez sur la  nécessité de ne JAMAIS acheter un bateau sans plan de sondage et nous conseillons fortement d'en refaire un nouveau si le dernier date de plus d'un an : le nouveau sera forcément différent puisque les points ne seront plus situés au mêmes endroits.

Petite précision utile : la plupart des chantiers n'acceptent que des bateaux dont le tirant d'eau excède pas 1 mètre et le tirant d'air 3,40 mètres. De toutes manières, au-delà, à part Tancarville et le pont de Normandie, il n'y a pas beaucoup de ponts que vous pourrez passer…

Les prix ? Variables selon les chantiers, disons de 1000 à 2000 Euros pour une sortie de l'eau, un nettoyage au Karcher et une remise en peinture, auxquels s'ajoutent l'expertise proprement dite et les travaux éventuels…. N'oubliez pas non plus les frais de fuel, de convoyage, etc...

En résumé l'achat d'un bateau implique techniquement de :

  1. Acheter celui qui te plait vraiment,
  2. Crapahuter sur et dans la coque, afin de vérifier son état apparent, de préférence avec quelqu'un qui s'y connaît....
  3. Vérifier qu'il ait bien un plan de sondage récent, le voir, l'étudier et le cas échéant (absence de plan de sondage et/ ou plan de sondage de plus d'un an), le faire re sortir de l'eau pour l'expertiser,
  4. Vérifier que les travaux demandés lors du dernier plan de sondage ont bien été effectués (ton vendeur a normalement une attestation de travaux).
  5. Contacter l'expert qui a vu le bateau, histoire de savoir ce qu'il en pense de vive voix,
  6. Si le bateau est motorisé, demander à faire démarrer le moteur.... Si vous obtenez des réponses répétées du style "Batteries déchargées", "manque de Fuel", "Egaré la clef".... Méfiez vous fortement.
  7. Traîner sur le quai, rentrer en contact avec les autres pénichards et/ ou riverains qui pourront sans doute vous raconter l'histoire du bateau et donc vous donner des renseignements sur son état réel.

Juridiquement, les seuls papiers nécessaire à la légalisation d'une vente sont un plan de sondage de – de 10 ans pour avoir l'immatriculation (moins si l'expert en a jugé ainsi), un acte de vente sous seing privé et un extrait de droits réels qui témoigne de l'absence d'hypothèque. Ajoutez y le certificat de navigation (qui demande une expertise supplémentaire). Ce dernier certificat n'est en soi indispensable, mais obligatoire si vous envisagez de naviguer…

Un dernier petit point, acheter un bateau encore en activité commerciale ou qui l'était encore récemment est souvent un gage de garantie… Ils ont souvent été parfaitement bien entretenus par les mariniers qui les occupaient tant pour des raisons "économiques" (c'était leur outil de travail) que plus affectives (ils aiment et connaissent leurs bateaux).

 
< Précédent   Suivant >
© 2017 Habitat Fluvial
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.